Home

Introduire des légumineuses dans l’assolement des cultures permet de réduire la consommation globale d’engrais car elles apportent naturellement de l’azote dans le sol. Cela permet donc de réduire les impacts environnementaux comme la consommation d’énergie, l’émission de gaz à effet de serre, l’acidification des sols, et l’utilisation de produits phytosanitaires.

La production de protéines végétales permet un impact réduit sur l’environnement : 40 kg de céréales et 60m3 d’eau sont nécessaires pour produit 1 kg de protéines animales d’origine bovine ;   en comparaison, il faut seulement 8 kg de céréales et 0,8 m3 d’eau pour produire 1 kg de protéines végétales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s